Genre littéraire

Mes chroniques sont classées par genre littéraire, selon la classification ci-dessous. Plusieurs genres peuvent se mêler dans un même roman, ne soyez donc pas étonnés de découvrir une chronique classée dans plusieurs de ces genres 🙂

Etant donné que la classification par genre / sous-genre littéraire ainsi que leur définition sont sujettes à débat, je rappelle que les explications ci-dessous concernent ma vision propre de cette classification et ne sont pas forcément une référence en la matière. Toutes ces définitions sont contestables, et je n’ai pas non plus voulu rentrer dans le détail des possibles sous-genres afin d’éviter de compliquer la chose^^

 

Le roman contemporain est un roman de littérature blanche, ou littérature générale, c’est-à-dire qui ne relève pas de la littérature de genre (SFFF ou Policier/Thriller notamment). Par ailleurs, par « roman contemporain », j’entend les romans « récents » (écrit dans les 100 dernières années) et qui traitent de sujets actuels / modernes, en rapport avec leur temps : le roman contemporain est « comme un roman d’aujourd’hui qui parle d’aujourd’hui et qui le fait à la manière d’aujourd’hui en considérant les romans d’hier non comme des modèles à imiter mais comme des références à partir desquelles il importe de construire les œuvres nouvelles » (Laurent Flieder).

 

Je définis les romans classiques par opposition aux romans contemporains : ce sont donc des oeuvres écrites avant le XXème siècle. Cela peut donc être des romans du XIXème siècle comme ceux de Jane Austen, Emile Zola ou Marcel Proust, ou bien des écrits du XVIIIème siècle comme ceux de Molière par exemple.

 

Le roman policier est basé sur une enquête qui doit être élucidée par le héros, généralement un inspecteur ou un détective.

 

Le thriller est un roman à suspense, c’est-à-dire visant à provoquer chez le lecteur une sensation de tension, de malaise, de peur et d’angoisse. Le thriller est proche du roman policier mais met davantage l’accent sur le danger auquel s’expose le héros, et non sur l’enquête en tant que telle.

 

Le roman historique met en scène un événement important de l’Histoire, en y apportant des personnages et des éléments fictifs. Il s’appuie donc sur l’Histoire réelle dans une version romancée, voire complètement revisitée.

 

SFFF / Imaginaire :

Les genres de l’imaginaire sont ceux que j’affectionne tout particulièrement. J’opère une distinction entre  :

  • La bit-lit :

Le terme bit-lit provient du verbe anglais « bite » qui signifie « mordre ». Dans la bit-lit, l’histoire se déroule dans notre monde moderne, mais celui-ci est peuplé par des créatures surnaturelles qui côtoient les humains (la plupart du temps sans que ceux-ci n’en aient conscience) : loups-garous, vampires, démons, fées, sorcières, etc. Ainsi, le monde réel et le monde surnaturel coexistent. Généralement, ces romans mettent en scène une héroïne qui combat des monstres (par exemple : Buffy contre les vampires) et qui a des préoccupations qui relèvent de la vie quotidienne, parfois qui vit une relation amoureuse avec un être surnaturel.

 

  • Le fantastique :

Le fantastique se caractérise par l’irruption du surnaturel dans la réalité et les règles du monde habituel. Ces éléments provoquent une hésitation entre une explication rationnelle ou surnaturelle dans l’esprit du lecteur, par exemple : apparition de fantômes / spectres / revenants, rêves / prémonitions, événements inexpliqués, objets qui se mettent à bouger, etc.

 

  • La fantasy :

Contrairement au fantastique, la fantasy se déroule dans un monde qui obéit à ses propres règles (plus ou moins éloignées des nôtres, par exemple dans lequel la magie ou les dragons existent), mais qui est accepté comme étant réel.

Quelques exemples de sous-genres : la high fantasy, la dark fantasy, l’heroïc fantasy, le steampunk, l’urban fantasy.

 

  • La science-fiction :

Dans la science-fiction, on se situe dans le monde réel, mais l’auteur crée un monde différent du nôtre en se basant sur des hypothèses sur ce que pourrait être notre futur. Ces hypothèses sont le plus souvent scientifiques / technologiques, avec par exemple des inventions et découvertes importantes comme le voyage dans le temps, la modification génétique, le clonage, etc.

Quelques exemples de sous-genres : le space opéra, la hard SF, l’utopie, la dystopie, l’uchronie.