L-etrange-disparition-d-Esme-Lennox-Maggie-O-Farrell-couv
Adultes, Contemporain, Lecture sympathique, O'Farrell Maggie, Roman

L’étrange disparition d’Esme Lennox – Maggie O’Farrell

Contemporain / Adultes


L-etrange-disparition-d-Esme-Lennox-Maggie-O-FarrellRésumé :
A Edimbourg, un asile ferme ses portes, laissant ses archives et quelques figures oubliées resurgir à la surface du monde. Parmi ces anonymes se trouve Esme, internée depuis plus de soixante ans et oubliée des siens. Une situation intolérable pour Iris qui découvre avec effroi l’existence de cette grand-tante inconnue. Quelles obscures raisons ont pu plonger la jeune Esme, alors âgée de seize ans, dans les abysses de l’isolement ? Quelle souffrance se cache derrière ce visage rêveur, baigné du souvenir d’une enfance douloureuse ? De l’amitié naissante des deux femmes émergent des secrets inavouables ainsi qu’une interrogation commune : peut-on réellement échapper aux fantômes de son passé ?

Editions 10/18, 2009
231 pages / 8,10 €


Mon avis :

Voilà une lecture qui sort radicalement de ce que j’ai l’habitude de lire. Mais j’avais envie d’essayer ce roman qu’on m’a conseillé, et qui se lit rapidement étant donné ses 200 pages.

J’ai été un peu déroutée au départ par la narration qui semble décousue : pas de chapitres, et aucune transition entre les changements de narrateur. Le roman est en effet choral, et explore tantôt le passé, tantôt le présent des personnages. Il y a donc de quoi être un peu déstabilisé, mais au final on s’y fait assez vite, et étant donné le faible nombre de personnages, il est difficile de s’y perdre au fil de la narration.

Dans ce roman, on suit trois femmes : tout commence auprès d’Iris, une jeune femme d’aujourd’hui, qui tient une boutique et qui vit seule dans son appartement à Édimbourg. Un jour, Iris apprend qu’un membre de sa famille prénommé Esme, et dont elle ignorait jusqu’ici l’existence, a vécu une grande partie de sa vie dans un hôpital psychiatrique. L’hôpital étant sur le point de fermer, on lui demande de s’occuper d’Esme jusqu’à ce qu’elle soit placée dans un nouveau foyer. En effet, Kitty, la sœur d’Esme, Rapidement, Iris est intriguée par le mystère qui plane autour d’Esme et de son passé. Elle va petit à petit découvrir pourquoi personne ne lui avait jamais parlé de cette femme, et pourquoi celle-ci a été internée alors qu’elle n’avait que seize ans…

Le roman se déroule sur un rythme lent et ne comporte pas d’action ou de rebondissements. C’est un roman plus psychologique, qui confronte deux générations de femmes et la lourde différence entre les droits qui leurs sont accordés. D’un côté notre époque, où les femmes peuvent travailler, choisir de vivre seules, ou avec qui elles souhaitent partager leur vie, choisir d’avoir un enfant ou non et à quel moment. D’un autre côté, une époque où les femmes étaient dépendantes de leur mari, où leur objectif de vie était de se marier et où faire des études était mal vu. Une époque pendant laquelle un mari ou un père pouvait décider du sort de sa fille ou de sa femme à sa guise, et la punir si elle ne respectait pas sa volonté ou les convenances…

C’est ce qui est arrivé à Esme Lennox, et ce roman raconte son histoire. Pas de grande surprise lors de la lecture, mais un malaise qui grandit au fil des pages, un cheminement vers la vérité effroyable, celle qui a conduit cette femme à passer quasiment toute sa vie dans un établissement psychiatrique. L’histoire est donc loin d’être joyeuse, et on devine assez vite les grandes lignes de l’intrigue. Mais l’intérêt du roman réside ailleurs, dans la prise de conscience d’une vie gâchée, d’un secret de famille bien gardé, du poids des convenances, de la culpabilité partagée.

Cela m’a changé de mes lectures habituelles, et si ce n’est pas un coup de cœur, je dois dire que j’ai apprécié cette incursion dans un genre que je connais encore peu.

En bref :

A travers un récit à plusieurs voix mêlant passé et présent, l’auteur aborde des thèmes forts qui peuvent tantôt émouvoir ou révolter, notamment la liberté de la femme et les relations parfois difficiles et complexes au sein d’une fratrie. Malgré un rythme lent et l’absence d’action ou de rebondissements, le récit nous emporte dans le passé d’Esme et les sombres événements qui ont provoqué son internat en hôpital psychiatrique à l’âge de seize ans. Page après page, l’effroyable vérité se fait jour, un lourd secret de famille qui a brisé bien trop tôt la vie d’Esme Lennox.

Pas mal
7/10

1 réflexion au sujet de “L’étrange disparition d’Esme Lennox – Maggie O’Farrell”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s