la-part-des-ombres-1-gabriel-katz
Adultes, Fantasy, Katz Gabriel, La part des ombres, Lecture sympathique, Roman

La part des ombres #1 – Gabriel Katz

Fantasy / Adultes


la-part-des-ombres-tome-1-Gabriel-KatzRésumé :
La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n’est plus aujourd’hui qu’un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour  » pacifier  » le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu’au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret… et un homme qui se dit revenu d’entre les morts, pour lever le peuple contre l’occupant. On l’appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d’encadrer, de former, et d’affronter les terribles guerriers de la Trace. C’est ainsi qu’entrent en scène trois personnages venus des quatre coins du monde (et surtout des autres séries de Gabriel Katz) : une maîtresse de guerre, un gladiateur de haute volée et… un beau gosse qui ne sait pas très bien comment il s’est fait entraîner là-dedans.

Pocket, 2018
352 pages / 7,50 €


Mon avis :

Réunir les personnages de ses trois séries précédentes (Le Puits des Mémoires, La Maîtresse de Guerre, Aeternia), un pari un peu fou ? Même pas peur, Gabriel Katz l’a fait ! C’est assez rigolo de voir ses personnages évoluer dans un même roman, et c’est ce qui m’a plu dans La part des ombres : on sent que l’auteur s’est éclaté à confronter les trois personnalités de ses héros. Avec sa touche d’humour toute personnelle, il s’amuse avec ses personnages (il n’y a qu’à voir ce qu’ils sont devenus après leurs précédentes aventures, c’est déjà assez drôle), ce qui donne des scènes improbables et des dialogues piquants !

Le récit est rythmé par les scènes d’action, les remarques sarcastiques des uns et des autres, les jeux de pouvoir et le point de vue de chaque personnage. C’est un vrai page-turner que j’ai lu très rapidement tant le style est léger et plaisant. Il n’y a pas à dire, Gabriel Katz sait y faire, et son roman est diablement efficace ! 

Et pourtant, cette force est aussi selon moi une faiblesse par certains côtés. Car malgré un roman plein de pep’s qu’on prend plaisir à lire, je trouve qu’une fois la dernière page tournée (et le choc du cliffhanger passé, l’auteur étant un spécialiste de la question !), il reste peu de chose de la lecture. L’intrigue est trop lisse à mon goût, et certains personnages un peu trop faciles (notamment un certain jeune homme particulièrement agaçant, et qui me fait un peu penser à Joffrey dans Game of Thrones : on ne peut pas être aussi bête et énervant, si ?).

Je me suis rendue compte que c’était souvent le cas avec les romans de l’auteur, car j’ai eu énormément de mal à me remémorer ses trois précédentes séries et donc à me souvenir du parcours des trois personnages principaux de La part des ombres. Ce n’est pas très gênant, étant donné qu’on peut lire ce roman sans avoir lu les autres cycles de l’auteur, mais cela m’a fait prendre conscience du défaut principal de ses œuvres.

Par ailleurs, je trouve que dans ce roman, il y a moins de sujets de fonds qui sont abordés que dans ses précédentes séries. Je vois La part des ombres comme un pur roman de divertissement, qui remplit parfaitement cet objectif, mais qui du coup ne va pas beaucoup plus loin. Ainsi, pour ne pas être déçu, il suffit juste de savoir que ce roman est un concentré de plaisir et d’humour, qu’il brille par son efficacité, mais qu’il ne révolutionnera pas le genre, n’apportera pas d’idée nouvelle ou n’approfondira pas de thématique particulière. Vous êtes prévenus ! Maintenant, vous pouvez vous jeter dessus sans scrupules quand vous serez à la plage cet été 😉
 

En bref :

Une fois de plus, Gabriel Katz nous régale avec un roman de pur divertissement et un final à s’arracher les cheveux (vive les cliffhangers !). Dans un style léger et avec un humour piquant, l’auteur met en scène trois personnages issus de ses précédentes séries : il y a visiblement pris plaisir, ce qui se ressent à la lecture, et nous aussi on apprécie 🙂 Sachez cependant que la contrepartie de cette efficacité se joue sur l’intrigue, un peu trop lisse à mon goût, ainsi que sur les sujets de fond, qui ne sont pas abordés dans le roman. En conclusion, un récit 100% plaisir et zéro prise de tête, parfait pour un week-end détente ou une journée à la plage !
Pas mal
7/10

4 réflexions au sujet de “La part des ombres #1 – Gabriel Katz”

  1. Je n’ai pas lu cette nouvelle série, et je ne savais pas que ça reprennait les personnages des séries précédentes ! c’est sympa du coup ! Par contre, j’ai quand meme du mal avec l’auteur, notamment avec les points que tu as relevé (les histoires finalement bien « lisses »), donc je ne sais pas si je me laisserai tenter… on verra bien ! ^^
    ~Kara

    J'aime

  2. Je suis toute à fait d’accord avec ton avis : c’est spathique sur le moment, mais il ne faut pas en attendre davantage que du divertissement immédiat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s