Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit 2011, Excellent, Fantasy, Niogret Justine

Mordre le Bouclier – Justine Niogret

  • Le synopsis :

Castel de Broe, six mois ont passé depuis la mort de Noalle et Chien du heaume, anéantie par la perte de ses doigts, s’abîme dans la contemplation de sa griffe de fer, cadeau de Regehir le forgeron. Bréhyr entend lui redonner vie et l’entraîne sur les routes à la recherche du dernier homme qu’elle doit tuer : Herôon. Parti en Terre sainte, celui-ci reviendra par le Tor, une tour mythique où le monde des vivants s’ouvre à celui des morts. Les deux guerrières remontent alors le sillage de sang, de larmes et de pourriture des croisades, arpentant côte à côte la voie de la folie et de la vengeance. Dans ce calvaire, Chien rencontrera Saint Roses, chevalier à la beauté d’icône, au savoir de maestre et dont la foi s’est érodée au pied des hautes murailles de Jérusalem. Une faible lueur qui annonce peut-être un espoir de rédemption.

  • Mes impressions :

La suite de Chien du Heaume m’a complètement envoutée : je dirais même que j’ai apprécié cette lecture encore plus que le premier volet, et ça pour tout un tas de raisons (et en plus, j’avais acheté le livre aux Imaginales, et j’avais pu me le faire dédicacer par l’auteure^^).

C’est donc avec grand plaisir que j’ai retrouvé Chien du Heaume, cette héroïne si atypique et tellement authentique. Ici, point de grandes batailles ou de voyage entamé dans le but de sauver le monde : Justine Niogret nous embarque dans une quête spirituelle et intimiste auprès de Chien du Heaume et de Bréhyr. On découvre également de nouveaux personnages, qui ont chacun leur propre but et se livrent à une introspection qui leur permettra de tourner une page dans leur vie et d’accepter leur passé, d’apprendre à vivre avec leurs erreurs et leurs démons. Mordre le Bouclier, c’est le récit d’une rencontre entre quelques âmes brisées, perdues, qui s’interrogent sur une quête personnelle qu’ils mènent depuis longtemps : a-t-elle un sens ? Dois-je l’abandonner ou continuer malgré tout, même si cette quête me fait du mal et n’amène à rien ? La rencontre notamment entre Chien du Heaume et Saint Roses, que tout oppose en apparence, est particulièrement touchante.

On se sent d’ailleurs très proche de Chien du Heaume, presque comme si on était dans sa tête et qu’on la voyait se parler à elle-même. On suit le cheminement de sa pensée, la naissance de ses doutes, la persistance de ses peurs, l’attaque constante de nouvelles interrogations, ou la montée en puissance de plusieurs émotions très fortes comme la colère ou la haine. J’ai aussi ressenti une sorte de mélancolie dans ce récit, comme si le dur hiver de castel de Broe était toujours là dans le cœur de Chien du Heaume, où qu’elle aille.

J’ai adoré toutes les descriptions très imagées : elles sont vraiment parlantes, souvent poétiques et touchantes. J’ai trouvé très intéressant de voir Chien du Heaume ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure, sur la guerre et ceux qui la mènent, et sur les autres, ceux dont elle ne comprend pas le mode de vie. C’est comme si elle s’était toujours coupée des autres, ceux qui vivent « normalement » et pas en mercenaire, et que subitement elle découvrait qu’il existait autre chose. Sa manière de décrire les scènes qu’elle voit est magique : j’ai souvent eu l’impression de voir par ses yeux et de pouvoir saisir le cheminement de sa pensée.

L’atmosphère du livre est vraiment particulière, comme si on plongeait au cœur d’un mythe, celui de Chien du Heaume et de sa quête de ce qui a été perdu et ne pourra jamais être retrouvé : son nom et son passé. A cela s’ajoute l’ambiance médiévale d’un monde violent et brutal, et que Justine Niogret maîtrise si bien (aurait-elle vécu plusieurs vies ?). Ce qui n’empêche pas l’auteure de rester drôle dans le petit glossaire que l’on retrouve avec plaisir à la fin de ce livre. Il faut noter aussi que la postface écrite par Jean-Philippe Jaworski est vraiment très intéressante et m’a même donné envie de relire ce livre (plus tard hein, pas tout de suite), avec toute son analyse en tête.

  • Ce qu’il faut retenir :

L’écriture est magnifique et prenante, à la fois franche et poétique. Justine Niogret nous emporte dans son univers si particulier, dans ce monde brutal et violent, au travers d’une description poignante de la vengeance et de la haine, de la folie du sang et de la guerre, et des questionnements de quelques âmes brisées qui cherchent leur chemin dans la vie. Un voyage spirituel qui ne vous laissera pas indifférent, aux côtés de personnages complexes et authentiques.

Si vous avez aimé Chien du Heaume, alors Mordre le Bouclier est un must-have qu’il faut absolument se procurer.

9/10

Kiaaaa ! Excellent ! Trolle like +++
Lu dans le cadre du Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit

19/26

6 réflexions au sujet de “Mordre le Bouclier – Justine Niogret”

  1. Je dois bien être une des seules sur la toile qui n'ait pas réussi à accrocher à la plume de l'auteure. Et pourtant je lui reconnais volontiers toutes les qualités que tu cites dans ton article (qui sont sensiblement les mêmes que dans Chien du Heaume) mais rien à faire je n'accroche pas! C'est assez frustrant en fait ^^. En tout cas je tenterai peut-être le tome 2 un jour par curiosité.

    J'aime

  2. J'ai eu du mal à accrocher avec Chien du Heaume, quelque soit les qualités de l'écriture. J'avais été déçue par une intrigue qui à mon goût manquait de cohérence… mais ton billet m'inciterait bien à lire la suite quand même 🙂

    J'aime

  3. Je dirais que dans Chien du Heaume, il n'y a pas vraiment d'intrigue, juste un morceau de vie de Chien du Heaume.
    Dans Mordre le Bouclier, il y a une espèce d'intrigue, mais attention ! Il ne faut pas s'attendre à de l'action ou des rebondissements à tout va. Ici, c'est une intrigue intérieure en quelque sorte. Enfin moi, je l'ai pris comme ça.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s