Colin Fabrice, Fantasy, LC, Moorcock Michael, Très Bon

Elric, les buveurs d’âmes – Moorcock & Colin

  • Le synopsis :
Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa puissance et sa vitalité.
Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir : l’Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu’une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, il doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au coeur d’une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques…

  • Mes impressions :
J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le personnage d’Elric dans cette nouvelle aventure, qui s’intercale entre deux des dix tomes du cycle d’Elric. La plume de Fabrice Colin retranscrit très bien le personnage créé par Michael Moorcock : le caractère d’Elric est très fidèle à mes souvenirs (bien que ceux-ci remontent à loin). J’adore ce personnage : certains le trouveront lâche, faible, avec une vision du monde trop noire et teintée de désespoir. Je pense que ça sera le cas de tous ceux qui ne connaissent pas encore l’univers de Michael Moorcock. Mais moi, j’adore et j’adhère, Elric est un personnage profond qui ne peut qu’intriguer le lecteur : son caractère possède de multiples facettes qu’on a envie d’explorer. Et puis comment ne pas être fasciné lorsqu’il dégaine Stormbringer, à la fois sa force et sa malédiction, la principale source de toutes ses contradictions ?

Fabrice Colin s’en sort très bien, alors que la tâche ne s’avérait pas facile : je pense que ce livre ravira les fans du personnage, parce que l’esprit du cycle d’Elric tel que développé par Michael Moorcock est bien respecté. D’ailleurs, je suis entrée immédiatement dans cette histoire un peu old school avec ses princesses naïves et belles, ses civilisations perdues, ses barbares à moitié nus et son décor exotique, au milieu de la jungle et des crocodiles.

Cette lecture m’a donné très envie de relire le cycle d’Elric, et pourquoi pas de m’atteler aux autres incarnations du Champion Eternel : Erekosë, Hawkmoon (qui est déjà dans ma PAL), Jerry Cornelius ou encore Corum. J’adhère vraiment au personnage d’Elric, et j’aime beaucoup les concepts de Loi et de Chaos, qui offrent une alternative intéressante à l’éternel couple Bien / Mal.

  • Ce qu’il faut retenir :
Une lecture très sympathique qui ravira les adorateurs d’Elric, et qui pourrait permettre aux néophytes de découvrir, le temps d’une aventure, l’univers de Michael Moorcock et son personnage phare d’anti-héros. Fabrice Colin a su conserver l’esprit originel du cycle d’Elric, et m’a fait voyager durant ces 250 pages dans un décor exotique et un peu old school, qui fleure la bonne fantasy comme on l’aime.

8/10

Super ! Trolle en redemande !
Lecture commune réalisée avec :

8 thoughts on “Elric, les buveurs d’âmes – Moorcock & Colin”

  1. Tout comme toi, j'ai pris bcp de plaisir à cette lecture et ça m'a vraiment donné envie de relire cette série (on devrait peut-être se faire une petite LC sur qqs tomes? :))

    J'aime

  2. Je suis contente que cette lecture t'ai plus plu qu'à moi ! En tout cas, contente que tu aies pu le gagner sur mon blog vu que tu ressors de ta lecture avec un avis très positif.

    J'aime

  3. Bon, eh bien à lire tous ces commentaires, et ta chronique, ça me donne aussi de plus en plus envie de lire cette saga du début ! Car pour moi, ce tome ne se suffit pas à lui même, même s'il et très agréable à lire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s