Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit 2011, Conte, Coup de coeur, Fantastique

Loup, y es-tu ? – Henri Courtade

  • Le synopsis :
Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.
Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait…

  • Mes impressions :
Pour cette chronique, je risque de ne pas être très objective car… c’est un coup de cœur ! J’avais emmené ce livre dans ma valise pour mes vacances, et je me suis retrouvée à le lire d’une traite dans l’avion !

Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire originale et par la narration : c’est avec grand plaisir que j’ai découvert les contes de notre enfance revisités à la sauce moderne, avec ses personnages s’intégrant parfaitement dans le monde d’aujourd’hui, comme Blanche-Neige, Cendrillon ou le Petit Chaperon Rouge. L’intrigue est vraiment inventive, pleine de trouvailles, et j’ai aimé le lien fait entre les différents protagonistes, leur passé (dans les contes), mais aussi dans le présent (leur influence sur de grands événements de notre histoire comme la Seconde Guerre Mondiale, Staline et l’Union Soviétique, ou encore le 11 septembre 2001).

Le ton est savoureux, plein d’humour, avec des dialogues sympathiques, et surtout des jeux de mots distillés un peu partout dans le roman : on se rend compte que tout est étudié, et on en vient à rechercher le petit détail dans chaque tournure de phrase, chaque expression, à essayer de trouver des liens un peu partout dans le texte avec le personnage dont on parle, avec son histoire, avec les contes dont il est question, et avec l’intrigue principale. Ça en devient presque un jeu de piste ! Alors bien sûr, je n’ai pas une connaissance énorme des références utilisées dans le livre (les contes de Perrault, mais pas seulement), mais ça ne m’a pas du tout empêché d’apprécier tous les clins d’œil disséminés dans le texte. D’autant plus que ça donne parfois des situations comiques (la Belle au bois dormant piquée par une mouche tsé-tsé et atteinte de la maladie du sommeil par exemple). On retrouve même de nombreuses références dans les titres des chapitres : Chaperon et bête de cuir, Rencontre du Troisième type, le Bon, la Brute et le Traqueur, et bien d’autres !

Derrière cet aspect léger et cette recherche constante de jeux de mots, l’auteur nous propose aussi des réflexions plus sérieuses, notamment sur la manipulation des foules. Ce n’est pas toujours fait de manière subtile, mais ça ne m’a pas dérangé.

En fait, je ne sais pas si ça vous donnera une idée de ce à quoi peut ressembler Loup y es-tu ? mais j’ai pensé à deux autres livres lors de ma lecture : d’abord American Gods de Neil Gaiman, pour les personnages mythiques revisités à la sauce moderne, et ensuite l’Echiquier du Mal de Dan Simmons pour les grands méchants avec des pouvoirs qui manipulent le monde, dont quelques victimes rescapées se rebellent et choisissent de se battre pour les empêcher de nuire.

Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré ce roman qui m’a fait passer un excellent moment de lecture ! Je tiens à remercier Bambi Slaughter qui m’a fait profiter de ce livre voyageur, et je me demande si je ne vais pas l’acheter pour le relire plus tard 🙂

  • Ce qu’il faut retenir :
Une intrigue originale intégrant des personnages de contes (et reprenant certains de ses codes, comme le manichéisme des personnages, ou leurs attributs physiques) dans notre monde moderne. Des jeux de mots disséminés un peu partout dans le texte, que ce soit dans les noms, le métier ou le caractère et les goûts des personnages, les titres des chapitres, les expressions utilisées… Un jeu de piste permanent pour dégoter tous ces petits détails savoureux et souvent drôles, des clins d’œil fréquents à d’autres œuvres, des liens entre les différents contes ou les événements importants de notre histoire : bref, un univers original, inventif, recherché jusque dans chaque mot et chaque expression utilisée, une écriture simple, pleine d’humour mais qui sait se faire plus sérieuse quand il le faut (l’auteur évoque notamment la manipulation des foules). Des personnages attachants (même la méchante, qui est particulièrement réussie) qui évoluent dans une intrigue cohérente et recherchée (on a envie d’y croire !), avec un système de narration qui m’a beaucoup plu (retours dans le passé qui permettent de comprendre certains éléments du présent et qui amènent de nouvelles questions). Sans oublier la couverture, qui est superbe !

Bref, la liste des qualités est longue, et si certains trouveront des défauts à ce livre, moi je suis conquise et je signe d’office pour le prochain Courtade !

10/10

Coup de cœur : Trolle est amoureuse ^^

Et hop ! Un de plus pour mon challenge ABC Fantasy / Bit-Lit (je triche un peu pour la lettre Y…)

14/26

12 thoughts on “Loup, y es-tu ? – Henri Courtade”

  1. Très jolie chronique <3
    Tu compare ce livre avec un de Neil Gaiman pour la réutilisation de personnages connu, et ça me donne envie de découvrir 'American God' ayant adoré celui-ci.

    J'aime

  2. @ Henri : Merci pour votre passage par ici, ça fait toujours plaisir de voir que nos avis sont lus par les auteurs 🙂 Et Lady R est déjà prévu dans mes futures lectures ^^

    @ Ethernya : les styles de Neil Gaiman et d'Henri Courtade sont très différents (rien ne ressemble à du Neil Gaiman!), mais j'avais bien aimé American Gods. Il faut savoir que Gaiman écrit des histoires complètement loufoques, et avec lui, ça passe ou ça casse : j'espère donc que tu seras du côté « ça passe » 🙂

    J'aime

  3. Coucou!! 🙂
    Je l'ai lu ça y est!! 🙂
    J'ai bien aimé l'histoire pour son originalité, l'intégration des personnages de contes qui est vraiment super bien faite et l'assimilation à notre monde réel vraiment excellente!

    Par contre, j'avoue m'être un peu ennuyée parfois, il y a des chapitres que je mourrais d'envie d'enlever pour passer à la suite. J'aime pas trop quand l'action est coupée, ça coupe le rythme et ça m'empêche d'être à fond.
    Donc dans l'ensemble je dirais que j'ai bien aimé mais qu'il manquait un ti quelque chose pour que je sois totalement emportée par l'histoire.

    J'inscris Lady R dans ma wish-list 🙂 vu que c'est plus orienté roman historique ça me dit bien ;p

    Merci pour ce conseil! 🙂
    Bizzz

    Silvermirror

    J'aime

  4. Je l'ai lu quasiment d'une traite, c'est peut-être pour ça que je ne me suis pas ennuyée (j'étais dans l'avion, rien d'autre à faire que lire ou regarder un film !). Contente qu'il t'ait tout de même plu 🙂

    Au fait, petite précision pour éviter d'apparaître en « Anonyme » dans les commentaires. Tu peux sélectionner « Nom/URL ». Tu remplis ensuite la case Nom avec ton pseudo, et du coup même si tu laisses la case URL vide, tu n'apparaîtra plus en tant que « Anonyme » mais en tant que Silvermirror. C'est plus sympa non ?

    J'aime

  5. Ah c'est chouette que le livre t'ait embarqué réellement (en plus cela permet au voyage de moins se sentir). Oui, l'idée de base est originale, j'approuve 🙂 Par contre, je n'ai pas lu les deux livres cités auxquels tu as pensés. Et puis, quelle couverture.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s