Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit 2011, Fantasy, Fils-des-Brumes, Sanderson Brandon, Très Bon

Fils-des-Brumes, Tome 1 – Brandon Sanderson

Les brumes règnent sur la nuit, Le Seigneur Maître sur le monde. La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.

  • Mes Impressions :
La trilogie Fils-des-Brumes sera sans conteste l’une des sagas que l’on citera comme une référence en Fantasy dans les prochaines années. Non seulement il a eu l’honneur d’être choisi pour terminer la saga de la Roue du Temps de Robert Jordan, mais on peut dores et déjà constater que l’auteur est invité à de nombreux festivals littéraires depuis 2009 (et notamment les Imaginales du 26 au 29 mai 2011), ce qui, entre autres choses, est une preuve de l’engouement des lecteurs pour son univers.

Car c’est bel et bien son univers original qui fait le point fort de ce premier tome. Tout d’abord, parlons de la magie : celle-ci est au cœur du récit, puisque nous suivons les aventures d’une bandes de « magiciens », qui s’avèrent être en fait des voleurs particulièrement doués. Je parle de magiciens entre guillemets, car ils ne sont pas désignés comme tels dans le livre : chacun a un nom particulier en fonction de l’aptitude qu’il maîtrise, qui dépend d’un certain type de métal. Ainsi, les « apaiseurs » sont des personnes capables de « brûler » du laiton et d’apaiser les émotions des autres. De même, les « cogneurs » peuvent « brûler » du potin, ce qui accroît leur force physique. L’auteur invente ainsi toute une palette de capacités qui dépendent les unes des autres et qui sont reliées à la consommation de métaux divers. Le point intéressant, c’est qu’il existe aussi une catégorie d’êtres exceptionnels, les « Fils-des-Brumes », qui peuvent maîtriser tous les métaux… Mais surtout, j’ai aimé le côté à la fois « magique » et « scientifique » des pouvoirs : si personne ne sait véritablement pourquoi ces pouvoirs existent et pourquoi seules les personnes ayant du sang de noble les développent, il semble que leur maîtrise nécessite de l’entraînement, et même quelques connaissances en physique…

Cette « magie » n’est pas la seule dans le livre, puisqu’on découvre également qu’il existe « la ferrochimie ». Je ne détaillerais pas en quoi elle consiste afin de ne pas spoiler l’histoire, mais sachez que ces deux types de pouvoir (allomancie et ferrochimie), leur complémentarité, leur complexité et les questions qu’ils amènent en font vraiment un plus par rapport à d’autres sagas : c’est une magie intelligente et originale que l’auteur a développée.

Revenons au titre de la trilogie : pourquoi ce terme de « Fils-des-Brumes » me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que le monde dans lequel évoluent nos personnages est envahi par les brumes toutes les nuits… Elément bizarre mais pas isolé : en effet, il « pleut » des cendres régulièrement, et le soleil est rouge ! Et personne ne semble savoir ce qui s’est réellement passé, il y a 1000 ans de cela, lorsque le Seigneur-Maître a tué l’Insondable et que la terre s’est couverte de cendres…

L’environnement dans lequel évoluent les personnages contient ainsi plusieurs éléments intéressants : le Seigneur-Maître contrôle tout, et notamment les différentes « Maisons » de nobles, qui cherchent chacune à tirer son épingle du jeu. L’économie est basée sur la détention par le Seigneur-Maître du monopole sur un métal particulier, l’atium, et sur l’esclavage par les nobles des skaa, sortes de serf inspirés du Moyen-âge mais version Brandon Sanderson ^^ Bref, tout un concept que nos héros vont tenter de renverser au nom de l’espoir !

Vous l’avez compris, j’ai adoré l’univers développé par l’auteur ! Concernant l’intrigue, j’ai parfois été surprise, et d’autres fois j’ai trouvé les événements trop prévisibles (surtout concernant l’évolution de Vin et ses relations avec les autres personnages). Ceci dit, ça ne m’a pas trop dérangée : l’écriture est très fluide, les mots sont simples, et si le concept de la magie des métaux peut paraître un peu complexe au début, on s’y fait très vite ! On s’attache rapidement aux personnages, qui sont tous bien travaillés. Sazed reste mon préféré, même si Kelsier est immanquablement le personnage fort du livre. J’aimerais également en savoir plus sur Marsh, j’espère trouver des éléments sur son histoire dans le tome suivant !

Malgré les petites réserves que j’ai émises sur la prévisibilité de certains événements, la fin m’a surprise, et surtout je me suis sans cesse interrogée sur l’Histoire de l’Empire Ultime, du Seigneur-Maître et de l’Insondable, et j’ai dévoré toutes les informations à ma portée sur les Inquisiteurs, ces êtres si effrayants et si intrigants ! Notre curiosité est sans cesse aiguisée par le petit chapeau introduisant chaque chapitre, fragment du journal d’un des personnages… Mais pour savoir de qui il s’agit, il faudra vous plonger dans ce très bon roman Fantasy !

  • Pour faire court :


Un premier tome qui remplit parfaitement son rôle puisqu’on y découvre un univers et un système de magie originaux et recherchés : on ne cesse de se poser des questions, et bien sûr on a immédiatement envie de connaître la suite… On ne s’ennuie pas une seule seconde et on s’attache très rapidement aux personnages : que demander de plus ? Pas besoin de vous faire un dessin : c’est une très belle découverte ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais je le recommande chaudement !

  • Une petite citation pour la route :

« Mais vous ne pouvez pas me tuer, Seigneur Tyran. Je représente la chose que vous n’avez jamais réussi à tuer, malgré tous vos efforts. Je suis l’espoir. »

8/10
Super ! Trolle en redemande !

9/26

17 thoughts on “Fils-des-Brumes, Tome 1 – Brandon Sanderson”

  1. Je l'ai lu en VO et j'ai vraiment adoré ce premier tome ! J'espère que dans le suivant on en apprendra plus sur l'origine de l'allomancie de t la ferruchimie. Comme toi, j'ai beaucoup aimé Sazed.

    J'aime

  2. Jolie ta citation ^^
    Bon je suis comme toi j'ai absolument été charmée par la qualité de ce premier tome j'ai beaucoup aimé aussi l'originalité des pouvoirs des allomanciens.
    Les personnages sont complexes, attachants et avec une grande capacité d'évolution. En somme un véritable coup de coeur.

    J'aime

  3. « La trilogie Fils-des-Brumes sera sans conteste l’une des sagas que l’on citera comme une référence en Fantasy dans les prochaines années.  »

    c'st une certitude, et je vois mal comment il pourrait en être autrement. Ce livre m'a emporté très loin, avec tout ce que j'aime en fantasy réunis dans une seule histoire. J'ai adoré, tout simplement, et il y a bien longtemps que je n'avais pris autant de plaisir n parcourant les pages d'un bouquin.

    Je ne vais pas revenir sur les points forts ou faibles (vi quand même , mais bon, si peu) je dirais juste que je vais lire la suite et que j'ai promu cet auteur dans le petit cercle très fermé de mes auteurs préférés.

    Biz

    J'aime

  4. La première chose que j'ai envie de te dire c'est : Merci =).

    Sans toi je serais sûrement passée à côté de cet univers incroyable. Cette histoire m'a complètement transporté tant par son originalité que par la qualité d'écriture de l'auteur.
    Les pouvoirs sont cohérents et très bien trouvés,les personnages sont très attachants et ont des personnalités vraiment différentes (Sazed est vraiment géniale, mon personnage favori restant Kelsier malgré ses défauts ^^)
    Une lecture particulièrement entraînante (lire toute une nuit sans s'en rendre compte est une expérience étrange :D)

    Bref j'adore ce livre et je reprend Nanet sur le fait que ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un bouquin qui m'avais autant transporté en fantasy.

    Merci, Merci, Merci !!! 😀

    MnM's

    J'aime

  5. Tu vas voir, Sazed devient de plus en plus intéressant par la suite ! Je suis très contente que ce livre t'ait plu, j'ai hâte de lire tes réactions sur les tomes suivants 🙂

    Au fait, comme pour Silvermirror, petite précision pour éviter d'apparaître en « Anonyme » dans les commentaires. Tu peux sélectionner « Nom/URL ». Tu remplis ensuite la case Nom avec ton pseudo, et du coup même si tu laisses la case URL vide, tu n'apparaîtra plus en tant que « Anonyme » mais en tant que MnM's. C'est plus sympa non ?

    J'aime

  6. Oooh ! Merci pour l'astuce, c'est vraiment mieux comme ça ^^!

    J'ai tellement hâte de lire la suite (Pourquoi je ne l'ai pas acheté en même temps ? *Snif*) et de voir quel chemin va prendre l'histoire (vu que tu as apprécié ^^)

    J'aime

  7. Je viens de le finir et je suis très/assez impatiente de me jeter sur la suite… ou de me précipiter sur d'autres lectures également alléchantes !!

    Ton blog est très sympa, je suis impressionnée par la quantité phénoménale de livres lus…qui allongent ma liste d'envies…
    Merci !! 😉

    J'aime

  8. Merci pour ton passage par ici 🙂 Ça fait toujours plaisir de savoir que je n'écris pas des chroniques dans le vent ! Donner envie de lire à quelqu'un, c'est la meilleure des récompenses^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s