Collins Suzanne, Coup de coeur, Hunger Games, Jeunesse et Young Adult, SF

Hunger Games T.1 – Suzanne Collins

  • Le synopsis :
Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront. Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra ! Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature.

  • Mes impressions :
Coup de coeur pour ce roman jeunesse lu en deux jours ! Les pages se tournent toutes seules, et le matin dans le train, j’en suis venue à me dire : « Quoi ? On est déjà arrivé ? Roooh mais pourquoi il est à l’heure aujourd’hui le train ? Je serais bien restée quelques arrêts de plus pour finir mon chapitre (ou en commencer un autre)… »

Vous l’avez compris, Hunger Games a été une lecture addictive ! A chaque page tournée je m’interrogeait avec l’héroïne, je me demandais quel coup fourré allait nous servir les Juges, qui serait mort aujourd’hui et comment, par qui? D’ailleurs par moment on aimerais en savoir plus sur le déroulement de l’aventure du point de vue des autres protagonistes, mais on reste fixé sur le récit de Katniss du début à la fin. C’est aussi ce qui fait la force du récit je pense, car on s’attache vite à cette héroïne et à son caractère. Peeta est moins intéressant mais il joue quand même un rôle important dans l’histoire.

Quand j’ai commencé le livre, j’en avais entendu beaucoup de bien mais comme pour tous les romans jeunesse, j’avais une espèce d’appréhension avant la lecture : j’ai toujours peur de tomber sur un récit trop « jeunesse » justement. Ici, c’est plutôt du « ado », donc ça se lit très bien. Alors oui, la fin est prévisible et on la connait dès les premières pages, dès le résumé même. Oui, l’histoire sentimentale qui parsème le récit est vue et revue, et rien ne nous surprend, et c’est un peu niais par moments. Mais tout le reste m’a tellement entraîné que je suis passée bien vite sur les petits défauts et sur la prévisibilité de la fin. En plus, au vu du résumé, on pense tout de suite à Battle Royale, mais c’est très différent. On pourra reprocher au récit de ne pas être assez noir : les détails sur la mort des différents participants aux Jeux sont tout juste survolés, mais n’oublions pas que nous avons affaire à un roman jeunesse. Encore une fois, ce sont des détails qui n’enlèvent rien au suspens du récit, renforcé par le style simple de l’auteure : elle utilise des phrases courtes et percutantes. Ce type de phrases sert très bien l’histoire et correspond bien au caractère de l’héroïne, qui ne s’embarrasse pas de détails et va droit au but.

Le décor politique des Jeux est intéressant (encore une dystopsie) et mériterait d’être développé dans les tomes suivants. J’espère que c’est le cas (un tome 2 axé sur le choix sentimental de Katniss me décevrait beaucoup…), et étant donné le titre de celui-ci, « l’Embrasement », je sens qu’il va y avoir de la rébellion dans l’air 🙂

En conclusion, un très bon roman jeunesse, qui n’est pas sans défauts mais qu’on oublie vite tellement on est happé par l’histoire. Si vous hésitiez encore, ne vous posez plus de questions et filez vous l’acheter !

Deux petites citations pour la route, afin de vous donner un aperçu du background politique du roman :

« Arracher des enfants à leurs districts, les obliger à s’entre-tuer sous les yeux de la population : c’est ainsi que le Capitole nous rappelle que nous sommes entièrement à sa merci et que nous n’aurions aucune chance de survivre à une nouvelle rébellion. »

***
« Au Capitole, on a recours à la chirurgie pour faire paraître les gens plus jeunes et plus minces. Dans le district Douze, la vieillesse constitue un succès en soi car beaucoup de gens meurent prématurément. Quand on voit une personne âgée, on a envie de la féliciter, de lui demander le secret de sa longévité. On envie les gros, qui s’en sortent manifestement mieux que le reste d’entre nous. Mais ici, les choses sont différentes. Les rides n’ont rien de désirable. Une bedaine n’est pas un signe de réussite.« 

10/10
Coup de cœur : Trolle est amoureuse ^^

24 thoughts on “Hunger Games T.1 – Suzanne Collins”

  1. Les fins de chapitres sous forme de cliffanghers sont très bien faites pour donner envie de continuer… J'avais même trouvé que les fins de chapitres donnaient plus envie de poursuivre que la fin du tome

    J'aime

  2. Une amie m'a soulé de paroles sur ce bouquin et au vu de toutes les bonnes chroniques qu'il récoltait, une fois devant en magazin, je n'ai pas résister à la tentation! 🙂

    J'aime

  3. 🙂 Je le reçois bientôt et j'ai encore plus hâte de le commencer ^^

    Ton blog est vraiment très chouette :), je le rajoute à ma liste, pour suivre tes prochaines chroniques.
    Bonne continuation et bonne lecture !

    J'aime

  4. Enorme coup de coeur pour ce livre 🙂
    Et les petites défauts que tu cites, ils ne m'ont pas dérangés 🙂 Et heureusement qu'il n'y avait pas trop de niaiserie. J'ai eu peur à un moment, avec ce triangle amoureux qui prenait place. Mais on y a échappé quand même au gnangnan.

    J'aime

  5. Oui mais comme je disais, malgré quelques petits défauts (surtout dus au fait que c'est un jeunesse), ça a tout de même été un coup de cœur, et les deux tomes suivants aussi 🙂 J'aime pas Peeta mais comme tu dis on tombe pas trop dans la niaiserie donc tout va bien !

    J'aime

  6. En effet, on s'attache vraiment vite à Katniss! J'aurai aimé en savoir un peu plus sur la Renarde, qui m'a bien plu malgré ses courtes interactions! J'ai hâte de lire la deux, ce livre laisse vraiment une marque, même plusieurs jours après l'avoir fini!
    En tout cas, tu as fait un bel article!

    J'aime

  7. Ah toi aussi tu l'as lu en deux jours ? Il est vrai qu'on ne peut pas lui reprocher de manquer d'intérêt ^^
    J'y ai trouvé quelques facilités, quelques évidences mais cela reste un bon roman de littérature jeunesse, sans misérabilisme ni niaiserie.

    J'aime

  8. On peut lui trouver plein de défauts, mais malgré tout ça je suis passée au dessus, je me suis totalement laissée transporter par l'histoire et j'ai eu le coup de coeur pour cette saga

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s