Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit 2011, Excellent, Fantasy, Kushiel

Kushiel, Tome 1 – Jacqueline Carey

  • Le synopsis :
Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant. Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout… les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.

Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action.

Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

  • Mes impressions :
Je sais que vous l’attendiez depuis un mois, et ça y est, il est enfin arrivé : mon avis sur le premier tome de Kushiel !! Une lecture qui m’est tombée dessus par hasard : je ne trouve pas la couverture spécialement belle et pourtant, lorsque j’ai posé mon regard sur ce livre, je n’ai pas pu repartir de la bibliothèque sans lui… Ai-je eu raison d’embarquer ce gros pavé de 800 pages ??

Verdict : mon œil avisé ne m’avait pas trompé sur la qualité de ce livre !! Ce récit est vraiment superbe : épique, brillant, avec des personnages tout en profondeur, une héroïne hors du commun, une intrigue pleine d’ampleur, un style beau et recherché… On y retrouve tous les ingrédients d’un bon livre de fantasy : tout un univers créé par l’auteure, avec ses peuples, ses traditions, son histoire, ses religions, ses intrigues politiques… Mais également des personnages fouillés et très intéressants (pas de stéréotypes ni de manichéisme ici, loin de là !), des manœuvres politiques avec leurs lots de batailles, trahisons, assassinats et autres réjouissances. Et bien sûr, les sentiments ne sont pas en reste : en compagnie de l’héroïne, nous passons par une palette d’émotions assez énorme. Impossible de rester impassible face à ce qui lui arrive et à tout ce qu’elle ressent : l’auteure a su développer un personnage original, loin des classiques du genre, qui ne laissera personne indifférent !

Son don (ou sa malédiction, selon les points de vue) est de ressentir du plaisir dans la souffrance :

« Le fouet, jusqu’à nous faire tomber morts ! Le fouet, encore et encore !
Souffrir et saigner, c’est ça que nous aimons ! Le fouet, chaque jour, pour fidèle compagnon ! »

Cette caractéristique unique (le signe de Kushiel, représenté par une tâche rouge dans son œil) a attiré l’attention d’Anafiel Delaunay, un noble qui lui apprendra à écouter et à voir : Phèdre devient alors une courtisane renommée, mais surtout les yeux et les oreilles de Delaunay. Cette position l’entraînera bien malgré elle dans des intrigues politiques tortueuses, et dans une épopée qui mérite le détour.

Un récit qui démarre en douceur avec l’enfance de notre héroïne, pour finir sur les chapeaux de roues, autant au niveau de l’action que des relations entre les personnages et les implications des événements sur leur vie future : la fin est superbe et m’a donné des frissons ! La suite de la trilogie est très bien amenée, et bien qu’on puisse se contenter de ce tome en lui-même, l’héroïne est si attachante qu’on ne peut se résoudre à rester dans l’ignorance de son destin, de l’évolution psychologique qu’elle connaîtra dans la suite de ses aventures, et du sort de toutes ces nations autour d’elle.

Car derrière l’héroïne et son histoire, c’est le jeu des trônes et de la politique qui se joue. Le talent de Jacqueline Carey a été de réunir dans un même livre le récit d’une histoire personnelle, celle de Phèdre, avec l’histoire d’une nation, sans tomber dans les ficelles classiques du genre. Elle nous livre un roman adulte, avec une intrigue et des personnages fouillés, un univers très complet, une héroïne attachante, des sentiments complexes et torturés, bref : tout ce qu’on aime ! A la lecture de ce premier tome, on se rend compte de la richesse du livre et de l’attrait de son héroïne comparé par exemple à de la Bit-Lit (sans vouloir dénigrer ce genre) : si Mercy et Anita sont sympathiques et leurs histoires divertissantes, la profondeur des personnages et de l’intrigue paraît bien faiblarde face à celle de Kushiel !

Vous l’aurez compris, ce livre est un mini coup de cœur. Mini puisque je ne lui ai mis qu’un petit 4/5 car les 300 premières pages, bien qu’agréables, manquent un peu trop d’action. De plus, le récit est construit de telle manière que l’on ne puisse saisir toutes les implications de ce qu’on apprend qu’au bout d’un nombre assez conséquent de pages. Si cela en rebutera sûrement certains, je conseillerais à tous de s’accrocher sur la première partie du livre, car cette attente sera largement récompensée par la suite.

Pour ma part, je lirais à coup sûr le tome 2, mais pas tout de suite : je pense qu’il me faudra un peu de temps avant de digérer celui-là.

Selon les propres termes de l’auteure : « un roman historique contant une histoire qui n’a jamais eu lieu ». Une formule très juste au vu de l’ampleur des événements décrits dans son livre. Le premier tome d’une trilogie que je recommande à tous !

8.5/10
Kiaaaa ! Excellent ! Trolle like +++ 
Pari réussi donc, pour ce deuxième livre lu dans le cadre du Challenge ABC Fantasy/Bit-Lit 2011 !

15 thoughts on “Kushiel, Tome 1 – Jacqueline Carey”

  1. C'est ce qu'il me manque dans la bit-lit : de la profondeur, dans l'histoire comme dans les personnages. J'ai Kushiel dans ma PAL et c'est un réel plaisir de lire un avis si enthousiaste!

    J'aime

  2. Je l'avais lu l'année dernière et j'avais complètement adoré ce premier volume <3. Dans le courant de l'année je devrait noramlement lire les suivants qui sont disponible à la médiathèque. J'ai hâte de retrouver cette héroïne ❤

    J'aime

  3. Merci à tous, j'espère me lancer dans le tome 2 dans les prochains mois. BlackWolf comment est la suite ? Mieux ou d'une qualité égale ? (j'espère que la suite n'est pas décevante!)

    J'aime

  4. Ah Kushiel ! Ça a été un véritable coup de coeur et mes poignets s'en souviennent encore (oui car comme une débile j'avais lu les trois romans à la suite en version relié, et ils sont très lourds 😉 ). Le premier roman de la seconde trilogie m'attend dans ma PAL d'ailleurs !

    J'aime

  5. C'est vrai qu'ils font un peu peur ces romans, ils sont énormes et pèsent trois tonnes (faut être vraiment motivé pour l'emmener dans son sac…) mais ça vaut le coup !

    J'aime

  6. Depuis le temps que j'en entends parler de ce livre 🙂 Je crois bien que je me laisserai tenter.
    Hop encore un de plus dans ma wishList ^^
    Ca m'arrive souvent quand je passe sur ton blog!

    J'aime

  7. Je n'avais pas lu ton avis auparavant et ce livre me tentait depuis un moment, maintenant que je l'ai terminé, je suis passée voir ce que tu en dis. Je suis ravie de constater que nos avis coïncident: une lecture riche et complexe ainsi que des personnages fouillés.
    J'ai adoré cette lecture mais comme toi, je mettrai quelques semaines entre le premier et le second tome pour digérer un tel univers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s